Skip main navigation
fermer
Sauter le menu général

Révélations

dans leur contexte

Le livre de John Whitmer

D&A 47, 69

Brian Reeves

John Whitmer, ca. 1870

Il naît en Pennsylvanie en 1802. Sa famille déménage ensuite à New York, pour finalement s’installer « avec d’autres familles allemandes près de Fayette », commune peu peuplée située à environ 30 km au sud-est de Palmyra1. Grâce à l’amitié de sa famille avec Oliver Cowdery, John Whitmer entend parler de Joseph Smith et de sa traduction en cours d’annales d’anciennes Écritures, le Livre de Mormon2.

Les Whitmer deviennent si intéressés par l'œuvre de Joseph que le frère de John, David, rend visite au jeune prophète, à Harmony (Pennsylvanie), en juin 1829 et lui offre de l'héberger gratuitement chez lui. David offre également « l’assistance de l’un de ses frères », John, comme secrétaire. Joseph accepte et réside chez les Whitmer « jusqu’à ce que la traduction soit achevée ». Comme promis, John aide « beaucoup en écrivant pendant le reste du travail3 ».

Peu après l’arrivée de Joseph à Fayette, John Whitmer, âgé de vingt-six ans se fait baptiser dans le lac Seneca. Il devient l’un des huit témoins qui voit les plaques du Livre de Mormon et plus tard, déclarera : « J’ai tenu ces plaques ; il y avait de fines inscriptions gravées sur les deux côtés4».

Quand l’Église est organisée dans la maison des Whitmer, le 6 avril 1830, le Seigneur commande à Joseph Smith : « un registre sera tenu parmi vous5 » (voir D&A 21:1). Pour respecter ce commandement, Oliver Cowdery est nommé premier historien de l’Église6.

Les révélations de Joseph forment une partie importante du registre historique. John Whitmer écrit que, pendant les premiers jours de l’Église, « le Seigneur bénit grandement ses disciples et donna révélation après révélation, qui contenait un point de doctrine, des instructions et des prophéties7». En juillet 1830, le prophète « commence à organiser et copier les révélations qu’il a reçues jusque-là », avec John Whitmer comme secrétaire8.

Whitmer historien et greffier

À l’automne 1830, Oliver Cowdery part en mission chez les Lamanites. À sa place, John Whitmer écrit qu’il est nommé : « par la voix des anciens pour tenir les registres de l’Église ». Il ajoute : « Joseph Smith, fils, m’a dit tu dois aussi conserver l’histoire de l’Église9».

John Whitmer est à l’aise pour transcrire les révélations de Joseph Smith, mais hésite à accepter le rôle d’historien qu'il connaît mal. Il dit à Joseph, « Je préfère ne pas le faire », mais accepte la tâche puisque c’est la volonté du Seigneur, précisant : « [Dans ce cas], je désire qu’il le manifeste par l’intermédiaire de Joseph le voyant10. »

D&A 47 sur JosephSmithPapers.org
D & A 47 sur JosephSmithPapers.org

Dans la révélation qui en résulte, datée du 8 mars 1831 et contenue aujourd’hui dans Doctrine et Alliances 47, le Seigneur affirme la double tâche de John Whitmer d’écrire et consigner « régulièrement une histoire. » ajoutant qu'il devra aider Joseph à transcrire toutes les choses qui lui seront données11 (voir D&A 47:1). Répondant au manque d’assurance de John Whitmer sur ses talents d’écriture, le Seigneur promet : « il te sera donné d’écrire ces choses par le Consolateur12» (voir D&A 47:4). Trois mois plus tard, John Whitmer commence son histoire, « Le livre de John Whitmer13».

 

D&A 69 sur JosephSmithPapers.org
D & A 69 sur JosephSmithPapers.org

Quelques mois après, les dirigeants de l’Église prennent des dispositions pour publier les révélations de Joseph Smith, un recueil de cantiques, un journal de l’Église et d’autres ouvrages14. Une révélation de novembre 1831 (Doctrine et Alliances 69) ordonne à Oliver Cowdery et John Whitmer de transporter les révélations manuscrites à Independence (Missouri), où Phelps a installer une presse d’imprimerie, pour en assurer la publication15. De plus la révélation donne l'instruction que les missionnaires « qui sont de tous côtés sur la terre, doivent envoyer les rapports de leur intendance au pays de Sion » et étend les devoirs de John Whitmer en tant qu’historien de l’Église, lui disant : « voyage de nombreuses fois de lieu en lieu et d’Église en Église, afin d’obtenir d’autant plus facilement de la connaissance prêchant et expliquant, écrivant, copiant, choisissant et obtenant toutes ces choses qui seront pour le bien de l’Église et pour les générations montantes qui grandiront dans le pays de Sion16» (voir D&A 69:5–8).

En juillet 1832, Joseph Smith recommande à John Whitmer de « se souvenir du commandement de conserver une histoire de l’Église et du rassemblement17». Plus tard cette année-là, le prophète reçoit une autre révélation qui étend la responsabilité d'historien de John Whitmer : «  Le greffier du Seigneur, qu’il a désigné, a le devoir de rédiger une histoire et de tenir un registre général de l’Église, de toutes les choses qui se passent en Sion [...] ainsi que de leur manière de vivre, de leur foi et de leurs œuvres; et aussi des apostats18» (voir D&A 85:1–2).

John Whitmer rédige ainsi son récit de la jeune Église pendant tout le temps qu'il y appartient, jusqu’en 1838. Selon un groupe d’historiens, l’histoire que John Whitmer a rédigée « met en lumière beaucoup des problèmes importants des débuts de l’Église, y compris les problèmes fonciers, l’action disciplinaire de l’Église », la nouvelle Jérusalem, « le traitement des dissidents, et la mise en place d’une hiérarchie des dirigeants de la prêtrise... L’œuvre de John Whitmer est particulièrement importante pour les révélations, les demandes et les lettres qui forment une grande partie de son histoire19».

Qu’est-il advenu de John Whitmer et de son histoire ?

En 1834, Joseph Smith nomme une présidence de l’Église au Missouri, avec John Whitmer et William W. Phelps comme conseillers de David Whitmer. John Whitmer et Phelps sont plus tard accusés de malversations financières en lien avec leur appel et sont par la suite excommuniés de l’Église en mars 1838.

John Whitmer écrit dans son histoire :

Certains mouvements d’humeur, ne se sont pas avérés satisfaisants pour toutes les parties et se sont conclus par l’expulsion de beaucoup de membres, parmi lesquels W.W. Phelps et moi-même.

C’est pourquoi je clos l’histoire de l’Église des Saints des derniers jours, en espérant pouvoir être pardonné de mes fautes, que mes péchés soient effacés et qu’au dernier jour je sois sauvé dans le Royaume de Dieu, en dépit de ma situation présente20.

Joseph Smith arrive à Far West juste quelques jours après les excommunications. Un greffier nouvellement nommé va voir Whitmer afin d’obtenir son histoire, mais Whitmer refuse de donner le document.21 Il quitte temporairement Far West pendant les difficultés mormones de 1838–1839, mais revient peu de temps après et y demeure pour le reste de sa vie22.

Après la mort de John Whitmer en 1878, son histoire est donnée à son frère David23, et en 1903, l’Église réorganisée de Jésus-Christ des Saints des derniers jours obtient l’histoire d’un descendant de David Whitmer. Finalement, en 1974, l’Église obtient un exemplaire microfilmé du manuscrit dans un échange de documents historiques avec l’Église réorganisée24. En 2012, l’histoire de John Whitmer est publiée dans le cadre du projet Joseph Smith Papers de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours25.

Pour en savoir plus sur les sections mentionnées dans cet article, voir les prochaines volumes de la série de documents dans The Joseph Smith Papers.

Notes de bas de page

[1] Scott C. Esplin, « ’A History of All the Important Things’(D&A 69: 3) : John Whitmer’s Record of Church History », dans Brigham Young University Church History Symposium (2009), eds. Richard E. Turley Jr. et Steven C. Harper (Provo, Utah : Centre d’études religieuses, Université Brigham Young, 2010), p. 51.

[2] Stanley R. Gunn, Oliver Cowdery, Second Elder and Scribe (Salt Lake City : Bookcraft, 1962), p. 33.

[3] « History of Joseph Smith », Times and Seasons 3, n° 20 (15 août 1842) : p. 884–85.

[4] Richard L. Anderson, Investigating the Book of Mormon Witnesses (Salt Lake City : Deseret Book, 1981), p. 131, citant Theodore Turley, memorandum, 4 avril 1839, dans History of the Church of Jesus Christ of Latter-day Saints, éd. B. H. Roberts, 7 vols., (Salt Lake City : Deseret Book, 1901–1932), 3:307–8.

[5] Révélation, 6 avril 1830, Joseph Smith Papers.

[6] Howard C. Searle, « Historians, Church, », aux éditions Daniel H. Ludlow, Encyclopedia of Mormonism, 4 vol. (État de New York : Macmillan Publishing Co., 1992), 2:589.

[7] John Whitmer, History, 1831–Circa 1847, Karen, Richard L. Jensen et David J. Whittaker, dir. de publ., Histories, Volume 2: Assigned Histories, 1831–1847, vol. Deux histoires de la série de The Joseph Smith Papers, édité par Dean C. Jessee, Ronald K. Esplin, and Richard Lyman Bushman (Salt Lake City: Church Historian’s Press, 2012), p. 33.

[8] Lyndon W. Cook, The Revelations of the Prophet Joseph Smith: A Historical and Biographical Commentary of the Doctrine and Covenants (1981 ; Salt Lake City : Deseret Book, 1985), p. 37 – 38, 54.

[9] John Whitmer, History, 1831–Circa 1847, Karen, Richard L. Jensen et David J. Whittaker, dir. de publ., Histories, Volume 2: Assigned Histories, 1831–1847, vol. 2 de la série des histoires de The Joseph Smith Papers, directeur de publication Jessee, Ronald K. Esplin et Richard Lyman Bushman (Salt Lake City : Church Historian’s Press, 2012), 36.

[10] John Whitmer, History, 1831–Circa 1847, Karen Lynn Davidson, Richard L. Jensen, and David J. Whittaker directeurs de publication, Histories, Volume 2: Assigned Histories, 1831–1847, vol. Deux histoires de la série de The Joseph Smith Papers, directeurs de publication Dean C. Jessee, Ronald K. Esplin, and Richard Lyman Bushman (Salt Lake City: Church Historian’s Press, 2012), p. 36.

[11] Révélation, 8 mars 1831, JSP.

[12] Révélation, 8 mars 1831, JSP.

[13] Karen Lynn Davidson, Richard L. Jensen, and David J. Whittaker directeurs de publication, Histories, Volume 2 : Assigned Histories, 1831–1847, vol. Deux histoires de la série de The Joseph Smith Papers, directeurs de publication Dean C. Jessee, Ronald K. Esplin et Richard Lyman Bushman (Salt Lake City : Church Historian’s Press, 2012), p. 8, 12.

[14] Lyndon W. Cook, « Literary Firm », aux éditions Arnold K. Garr, Donald Q. Cannon, and Richard O. Cowan, Encyclopedia of Latter-day Saint History (Salt Lake City : Deseret Book, 2000), p. 670.

[15] Lyndon W. Cook, The Revelations of the Prophet Joseph Smith: A Historical and Biographical Commentary of the Doctrine and Covenants (1981 ; Salt Lake City : Deseret Book, 1985), p. 113.

[16] Révélation, 11 novembre 1831–A, JSP. Les révélations que Cowdery et Whitmer ont transportées à Indépendence étaient en cours d'impression par Phelps sous le titre Le livre des commandements, quand, le 20 juillet 1833, « une foule détruisit la presse d’imprimerie ». À ce moment-là Phelps avait imprimé 160 pages contenant soixante-cinq révélations.

[17] Joseph Smith à Hyrum Smith, 31 juillet 1832, cité dans Dean C. Jessee, « The Writing of Joseph Smith’s History », Mormon Miscellaneous Reprint Series, #2 (Sandy, Utah : Mormon Miscellaneous, 1984), p. 5 ; réimprimé pour BYU Studies p. 11, n° 4 (été 1971).

[18] Lettre à William W. Phelps, 27 novembre 1832, JSP.

[19] Karen Lynn Davidson, Richard L. Jensen, and David J. Whittaker, directeurs de publication, Histories, Volume 2 : Assigned Histories, 1831–1847, vol. Deux histoires de la série de The Joseph Smith Papers, directeurs de publication Dean C. Jessee, Ronald K. Esplin et Richard Lyman Bushman (Salt Lake City :Church Historian’s Press, 2012), p. 12.

[20] John Whitmer, l’histoire, 1831–Circa 1847, Karen, Richard L. Jensen et David J. Whittaker, dir. de publ., histoires, tome 2 : histoires appelé, 1831–1847, vol. Deux histoires de la série de he Joseph Smith Papers, directeurs de publication Dean C. Jessee, Ronald K. Esplin et Richard Lyman Bushman (Salt Lake City :Church Historian’s Press, 2012), p. 95. John Whitmer a ensuite souligné la majeure partie de ce texte, commençant par « parmi lesquels W.W. Phelps et moi-même. »

[21] History of the Church of Jesus Christ of Latter-day Saints, éd. B. H. Roberts, 7 vols., (Salt Lake City : Deseret Book, 1901–1932), 3:8–9, 13-15.

[22] Richard L. Anderson, Investigating the Book of Mormon Witnesses (Salt Lake City : Deseret Book, 1981), p. 131.

[23] Scott C. Esplin, « ’A History of All the Important Things’ (D&A 69: 3) : John Whitmer’s Record of Church History », dans Brigham Young University Church History Symposium (2009), eds. Richard E. Turley Jr. et Steven C. Harper (Provo, Utah : Centre d’études religieuses, Université Brigham Young, 2010), p. 57.

[24] Scott C. Esplin, « A History of All the Important Things’ (D&A 69: 3) : John Whitmer’s Record of Church History », dans Brigham Young University Church History Symposium (2009), eds. Richard E. Turley Jr. et Steven C. Harper (Provo, Utah : Centre d’études religieuses, Université Brigham Young, 2010), p. 73.

[25] John Whitmer, history 1831–Circa 1847, Karen Lynn Davidson, Richard L. Jensen, and David J. Whittaker, directeurs de publication, Histories, Volume 2: Assigned Histories, 1831–1847, vol. Deux histoires de la série de The Joseph Smith Papers, Dean C. Jessee, Ronald K. Esplin et Richard Lyman Bushman, directeurs de publication (Salt Lake City: Church Historian’s Press, 2012), p. 2–110. En 1995, Bruce N. Westergren a publié une transcription annotée de l’histoire de John Whitmer : From Historian to Dissident: The Book of John Whitmer, directeur de publication Bruce N. Westergren (Salt Lake City : Signature Books, 1995).