Skip main navigation
fermer
Sauter le menu général

Révélations

dans leur contexte

Ezra Thayer : de sceptique à croyant

D&A 33

Matthew S. McBride

Maison des Smith à Manchester où Ezra Thayer entendit Hyrum Smith prêcher

À l’automne 1830, Ezra Thayer vivait dans la commune de Farmington, dans l'État de New York, avec sa femme, Elizabeth1 et leurs enfants2. Il était dans la fin de la trentaine et avait passé plusieurs années à construire des ponts et des barrages3.

Le sceptique

Plus tôt cette année-là, certains des ouvriers qu’il employait lui ont parlé de rumeurs à propos de Joseph Smith et de sa traduction du Livre de Mormon. Ezra Thayer a rejeté cette histoire comme étant un blasphème et « était furieux à ce sujet. »

Sa réaction brusque s’explique en partie par le fait qu’il connaissait les Smith, ayant déjà employé Joseph, son père et ses frères à des projets près de Palmyra. L’idée que Joseph traduise et publie un livre d’Écritures était totalement incongrue d’après ce que Ezra Thayer connaissait de ce jeune homme sans instruction.

Ezra Thayer a été perturbé de découvrir que plusieurs membres de sa famille avaient commencé à s’intéresser au Livre de Mormon. Alors qu’il était parti quelques jours, son neveu et son demi-frère ont pris ses chevaux pour aller écouter Hyrum Smith prêcher. Quand Ezra Thayer est revenu, il les a réprimandés, exigeant qu’ils ne reprennent plus ses chevaux « pour entendre ces misérables prêcher des blasphèmes. » Ils ont maintenu qu'il y avait quelque chose à en retirer, et qu’il vaudrait mieux qu'Ezar aille l’entendre4.

Ezra Thayer n'était toujours pas convaincu, mais peu après son frère est venu le voir d’Auburn, dans l’État de New York, à plus de soixante kilomètres à l’est. Lui aussi a voulut en apprendre davantage sur le Livre de Mormon et a exigé qu'Ezra aille avec lui écouter les Smith prêcher. « Je n’irai pas voir de tels délires », a rétorqué Ezra. Son frère a répliqué qu’il n’y avait aucun mal à écouter car, après tout, Ezra connaissait la famille Smith. Celui-ci a accepté avec réticence d’y aller.

Le croyant

Un dimanche du début du mois d’octobre,5 les deux frères ont parcouru une vingtaine de kilomètres jusqu'à la ferme des Smith à Manchester, juste au sud de Palmyra. Quand ils sont arrivés, ils ont trouvés « un grand rassemblement de personnes » qui remplissait la parcelle autour de la maison en rondins de Joseph Smith, père, et s'étendait jusque sur la route.

Désireux de savoir ce qui se disait, Ezra s'est frayé un chemin dans la foule pour trouver une place près de l’estrade. Quand Hyrum Smith a commencé à prêcher, Ezra a abandonné toute résistance. Il a écrit plus tard son expérience de ce jour-là : « chaque mot a touché le plus profond de mon âme. Je pensais que chaque mot m’était destiné... j'avais le visage baigné de larmes, moi qui étais si fier et si têtu. Beaucoup de personnes présentes me connaissaient... Je suis resté assis le temps de récupérer avant d’oser lever les yeux6. »

Après le sermon, Hyrum a montré à Ezra un exemplaire du Livre de Mormon. Quand ce dernier l'a pris et l'a ouvert , il ressentit instantanément « une joie intense ». En refermant le livre, il a demandé : « Combien coûte-t-il ? » Il a payé les quatorze shillings et a pris le livre. Quand Martin Harris, qui se trouvait à côté, a affirmé que le livre était vrai, Ezra a répondu qu’il n’avait pas besoin qu'on le lui dise, car il savait aussi bien que lui que c’était vrai7.

En arrivant chez lui, Ezra s'est rendu compte que, bien qu’il fût complètement convaincu, il aurait du mal à convaincre sa famille, ses amis et ses voisins de comprendre, et même de croire, comme lui. La nouvelle s'est propagée parmi ses voisins qu’Ezra Thayer, homme d’affaires respectable, était maintenant Ezra Thayer, l’homme qui croyait en Joseph Smith et en sa « Bible d’or ».

La maison d'Ezra a bientôt été envahie par des voisins désireux de le dissuader. Il raconte : « Ils ont rempli ma maison, toute la journée, et des hommes ont fait croire à ma femme que j’étais fou et que je perdrais mes amis et tous mes biens. » Quand Ezra s’est efforcé de raisonner avec un couple méthodiste concernant sa nouvelle foi, ils ont rejeté sèchement ses arguments, au désespoir d’Elizabeth, sa femme. « Ma femme se mit à pleurer, écrit-il, et me dit que j’étais fou, que cela me ruinerait, et qu’elle me quitterait8 . » Il a réussi à apaiser les craintes de sa femme, mais sa nouvelle foi allait subir bientôt d’autres attaques.

Il est partit avec son Livre de Mormon à Canandaigua, la ville voisine, où ses amis, pas impressionnés, n'ont pas manqué de lui dire ce qu’ils en pensaient. Quand ils ont demandé s’il y croyait toujours, il a répliqué : « Je ne peux pas dire que j’y crois, je le sais. » Le rédacteur d’un journal local lui a dit qu'il ne savait rien de Dieu s'il n'avait pas reçu une instruction libérale9 . » Ezra a démontré sa foi simple et a rendu témoignage de Dieu et du Livre de Mormon.

La révélation

À la suite de ces rencontres, Ezra a eu une vision ou un rêve. Il a raconté: « Un homme est venu et m’a présenté un rouleau de papier et aussi une trompette et m’a dit de souffler dedans. Je lui ai dit que je n’avais jamais soufflé dans une trompette de ma vie. Il m’a répondu que je pouvais souffler dedans et m’a demandé d’essayer. Je l’ai mis dans ma bouche, j’ai soufflé dedans et cela a produit le plus beau son que j’aie jamais entendu10. » La signification du rêve d'Ezra allait bientôt devenir évidente.

D&A 33 sur JosephSmithPapers.org
D & A 33 sur JosephSmithPapers.org

Le dimanche suivant, Ezra est retourné à Manchester pour rencontrer d’autres croyants. Cette fois-ci, il a rencontré Joseph Smith et lui a raconté son expérience avec le Livre de Mormon. Il a accepté l’invitation de Joseph de se faire baptiser et s'est rendu à un réservoir situé à quelques kilomètres de là où Parley P. Pratt l'a baptisé ainsi que d’autres personnes, dont un homme appelé Northrop Sweet. Joseph Smith les a confirmés membres.

Peu après leur baptême, dans une révélation (maintenant contenue dans Doctrine et Alliances 33) dictée par Joseph Smith à proximité de Fayette, New York, Ezra et Northrop ont été appelés à servir. La voix de Dieu leur y commandait d’élever la voix comme avec le son d’une trompette pour annoncer son Évangile « à une génération perverse et corrompue11. » Ce passage a rappelé son rêve à Ezra. Il a conclu : « le rouleau de papier, c’est la révélation sur moi et Northrop Sweet. Oliver [Cowdery] est l’homme qui a apporté le rouleau et la trompette12. »

Le missionnaire

« Ouvrez la bouche », dit la révélation, exhortant les missionnaires nouvellement appelés à ne pas se ménager. Mais Ezra Thayer et Northrop Sweet ont réagi de manières différentes à cette injonction. Northrop a coupé rapidement les ponts avec Joseph Smith pour former ce qu’il a appelé « l’Église pure du Christ ». Cinq autres personnes et lui ont commencé à tenir des réunions, mais cette division n’est pas allée plus loin13.

Ezra, en revanche, a commencé immédiatement à participer à la propagation de sa nouvelle religion. Il a pris des dispositions pour que Joseph Smith prêche dans sa grange et il a invité sa famille, ses amis et ses voisins à l'écouter. Le jour convenu, sa grange de dix-sept mètres sur six était pleine à craquer et les personnes présentes ont entendu des discours de Joseph et Hyrum Smith ainsi que de quatre autres missionnaires récemment appelés : Oliver Cowdery, Parley P. Pratt, Peter Whitmer, fils, et Ziba Peterson.

En décembre14, Ezra a organisé une autre réunion, cette fois à Canandaigua. Au début, il a tenté d’obtenir une église méthodiste comme lieu de réunion mais il a essuyé un refus ; il a alors réservé le Palais de justice. Ce soir-là, Sidney Rigdon et d’autres personnes ont rencontré Ezra chez lui, et il les a accompagnés à Canandaigua pour « tenir la porte » pendant que Sidney Rigdon prêchait.

En raison de l’expérience spirituelle profonde qui avait mené à sa conversion, Ezra a agi selon la révélation et a parlé de sa croyance en dépit des risques pour sa réputation et pour sa subsistance. Il a écrit plus tard : « quand Dieu montre à un homme une chose pareille par le pouvoir du Saint-Esprit, il sait que c’est vrai. Il ne peut pas en douter15. »

 

Pour en savoir plus sur les sections mentionnées dans cet article, voir le prochain volume, Michael Hubbard MacKay, Gerrit J. Dirkmaat, Grant Underwood, Robert J. Woodford, William G. Hartley, dir. de publication Documents : Juillet 1828 - juin 1831. Premier volume de la série de Documents des The Joseph Smith Papers, directeurs de publication Dean C. Jessee, Ronald K. Esplin et Richard Lyman Bushman. Salt Lake City : Church Historian’s Press, 2013.

Notes de bas de page

[1] Certains historiens ont identifié par erreur le Ezra Thayer de cette histoire avec un autre Ezra Thayre du Massachusetts. Par conséquent, sa femme est souvent indiquée comme étant Polly Wales. Voir le prochain volume, Michael Hubbard MacKay, Gerrit J. Dirkmaat, Grant Underwood, Robert J. Woodford, William G. Hartley, dir. de publ., Documents : juillet 1828 - juin 1831, le premier volume de la série de Documents des The Joseph Smith Papers, directeurs de publication Dean C. Jessee, Ronald K. Esplin et Richard Lyman Bushman. Salt Lake City : Church Historian’s Press, 2013.

[2] Le recensement de 1830 de New York compte neuf membres dans la famille, y compris sept enfants. Il est peu probable que tous les sept enfants aient été ceux de Ezra Thayer, car il a eu un demi-frère et un neveu avec lui pendant au moins une partie de cette année.

[3] Frederick B. Blair, COMP., lThe Memoirs of W. W. Blair , Lamoni, Iowa;  Herald House, 1908, p. 39.

[4] « Testimony of Brother E. Thayre Concerning the Latter Day Work », True Latter Day Saints' Herald 3, octobre 1862, p. 80.

[5] Peut-être le 10 octobre.

[6] « Testimony of Brother E. Thayre Concerning the Latter Day Work», True Latter Day Saints' Herald 3, octobre 1862 p. 80.

[7] « Testimony of Brother E. Thayre Concerning the Latter Day Work », True Latter Day Saints' Herald 3, octobre 1862 p. 80.

[8] « Testimony of Brother E. Thayre Concerning the Latter Day Work », True Latter Day Saints' Herald 3, octobre 1862, p. 80-81.

[9] « Testimony of Brother E. Thayre Concerning the Latter Day Work», True Latter Day Saints' Herald 3, octobre 1862, p. 81-82.

[10] « Testimony of Brother E. Thayre Concerning the Latter Day Work », True Latter Day Saints' Herald 3, octobre 1862, p. 82.

[11] Révélation, en octobre 1830-B, Joseph Smith Papers.

[12] « Testimony of Brother E. Thayre Concerning the Latter Day Work », True Latter Day Saints' Herald 3, octobre 1862, p. 81.

[13] George A. Smith, 15 novembre 1864, Journal of Discourses (Liverpool: Latter-day Saint Book Depot, 1853-1881, 11:4.

[14] « Le Livre de Mormon », Buffalo [NY] Patriot, 28 décembre 1830.

[15] « Testimony of Brother E. Thayre Concerning the Latter Day Work », True Latter Day Saints' Herald 3, octobre 1862 p. 80.