Skip main navigation
fermer
Sauter le menu général

Révélations

dans leur contexte

Le voyage de la branche de Colesville

D&A 26, 51, 54, 56, 59

Joseph F. Darowski

Nineveh (anciennement Colesville), comté de Broome (État de New York), vers 1907

Si Joseph Smith était seul quand il a eu sa Première Vision et lors de ses rencontres ultérieures avec l’ange Moroni, il n’était pas seul au sein de son foyer. Sa mère, son père, ses frères et ses sœurs formaient un réseau de soutien familial. Il pouvait se confier à ses parents. Il pouvait compter sur ses frères et sœurs. La femme de Joseph, Emma, supporta avec lui les exigences et les tensions de son intendance de dirigeant, de l’opposition et de la persécution. D’autres amis, comme Martin Harris, Oliver Cowdery ainsi que David et John Whitmer, étaient avec Joseph quand il fit paraître le Livre de Mormon, organisa l’Église et s’embarqua dans sa quête de construction d’une société de Sion.

La famille Knight élargie et leurs voisins de Colesville (État de New York) sont également au nombre des personnes dont les liens fortifièrent et soutinrent Joseph au cours de ses nombreuses épreuves et de ses labeurs. S’alliant avec le jeune Joseph Smith, ils le suivirent dans l’Église naissante, le défendirent et formèrent le noyau de l’une des premières branches de l’Église. L’histoire des Knight et de la branche de Colesville témoigne du pouvoir des liens familiaux et de l’amitié dans le rétablissement de l’Évangile et l’édification du royaume du Seigneur.

L’histoire des saints de Colesville débuta par des visites de Joseph dans la région au milieu des années 1820, quand il a commencé à travailler pour Josiah Stowell, de la localité voisine de South Bainbridge (État de New York), dans une entreprise de recherche de trésors qui échoua. Bien que cette quête se soit soldée par un échec, elle permit à Joseph Smith de nouer des liens d’amitié étroits avec Joseph Knight, père, et avec son fils, Newel Knight. Plus tard, Joseph Knight, père, aida Joseph lorsqu’il fréquenta Emma Hale. Il était présent à la ferme des Smith le soir où Joseph Smith, avec l’aide d’Emma, retira les plaques du Livre de Mormon de la colline Cumorah, et il fournit de la nourriture et du matériel d’écriture à Joseph Smith pendant la traduction du Livre de Mormon.

D&A 26 sur JosephSmithPapers.org
D & A 26 sur JosephSmithPapers.org

Des membres de la famille Knight et certains de leurs voisins furent parmi les premiers à se joindre à l’Église en 1830. Plus tard, cette année-là, ils devinrent le noyau d’une des premières branches (sinon la première) organisées dans l’Église. En juillet 1830, Joseph reçut, dans deux révélations qui se trouvent maintenant dans Doctrine et Alliances 24 et 26, la recommandation de rendre visite aux membres de Colesville, notamment aux Knight, de consacrer son temps à « étudier les Écritures, à prêcher, à affermir l’Église de Colesville»1 (voir D&A 26:1). Hyrum Smith resta dans la région à la fin de 1830 et présida la branche pendant plusieurs mois. Son successeur fut le fils de Joseph Knight, père, Newel.

Le départ pour l’Ohio

Quand l’instruction fut donnée aux membres de l’État de New York, en décembre 1830 et janvier 1831 (D&A 37 et 38) de s’installer dans la région de la vallée de l’Ohio, les membres de la branche de Colesville firent des sacrifices financiers importants et se préparèrent pour le déplacement vers l’Ouest. Les familles associées à la branche de Colesville comprenaient, entre autres, les familles Knight, Peck, DeMill, Stringham, Culver, Slade, Badger, Hinese et Carter. Tout le monde devait se rassembler en Ohio et les pauvres ne devaient pas être laissés en arrière. Mettant de côté leur ancienne vie et leur foyer, les membres de la branche, sous la direction de Newel Knight, commencèrent le voyage vers la région de Kirtland en avril 1831. Quand ils arrivèrent en mai, il leur fut conseillé de « rester ensemble et d’aller à une ville voisine appelée Thompson, car un homme du nom de [Leman] Copley avait là une vaste parcelle de terrain qu’il offrait de laisser les frères occuper ».2

Peut-être Leman Copley avait-il offert sa terre en réponse à une révélation antérieure (D&A 48) donnée pour répondre à une question clé parmi les saints d’Ohio au début de 1831 : « Quels préparatifs ferons-nous pour nos frères de l’Est et quand et comment? »3 La révélation répondit : « Si vous avez des terres, vous donnerez aux frères de l’Est»4 (voir D&A 48:2). Leman Copley accueillit les membres de la branche de Colesville et, peu de temps après leur arrivée à Thompson, ils commencèrent à cultiver et à construire sur son vaste terrain de 307 hectares.

D&A 51 sur JosephSmithPapers.org
D & A 51 sur JosephSmithPapers.org

Le 20 mai, Joseph Smith reçut une autre révélation, qui se trouve aujourd’hui dans Doctrine et Alliances 51, demandant aux personnes qui s’installaient à Thompson d’être parmi les premiers à appliquer les principes de consécration et d’intendance révélés depuis peu. L’évêque Edward Partridge, nouvellement appelé, devait « recevoir les propriétés de ce peuple, qui [avait] fait alliance avec [le Seigneur] » et « désigner ses parts à ce peuple, chaque homme étant égal selon sa famille, selon ses besoins et ce qui lui [était] nécessaire »5 (voir D&A 51:3). Bien que la révélation ait clairement établi que l’Ohio serait un lieu de rassemblement temporaire, il leur fut rappelé que « l’heure et le jour ne [leur étaient] pas donnés » pour leur déplacement attendu vers la future ville de Sion. Ils devaient « agir dans ce pays comme s’il[s] devai[en]t y rester des années»6 (voir D&A 51:17).

Cependant, les membres de la branche de Colesville n’eurent que peu de temps pour se conformer au commandement de mettre en application la loi de consécration. La résolution de Leman Copley de donner de ses terres fut mise à l’épreuve au début de mai quand il participa à une mission auprès de son ancienne communauté, les shakers. Cette expérience semble avoir suscité des doutes qui affaiblirent son témoignage et, peu de temps après son retour à Thompson, il rompit son accord et expulsa les saints de sa propriété. En juin 1831, leur avenir s'assombrit et leur vie bouleversée, les Knight et d’autres membres de la branche de Colesville cherchèrent conseil auprès de Joseph Smith quant à ce qu’ils devaient faire.

D&A 54 sur JosephSmithPapers.org
D & A 54 sur JosephSmithPapers.org

Les instructions vinrent sous la forme d’une révélation qui se trouve maintenant dans Doctrine et Alliances 54 : « Entreprend[s] ton voyage vers les régions de l’Ouest, vers le pays de Missouri, vers les régions frontières des Lamanites. Et lorsque tu auras fini de voyager, voici, je te le dis, cherche à gagner ton pain comme les hommes, jusqu’à ce que je te prépare une place. Et de plus, sois patient dans les tribulations»7 (voir D&A 54:8-10). Newel Knight décrivit plus tard la situation : « Nous avons alors compris que [l’Ohio] n’était pas le pays de notre héritage, la terre de promission, car il a été manifesté dans une révélation que le Missouri était l’endroit choisi pour le rassemblement de l’Église, et plusieurs ont été appelés à montrer le chemin jusqu’à cet État. »8 S’unissant une fois de plus, les membres de Colesville se préparèrent pour leur voyage. Ils choisirent Newel Knight pour continuer à les présider en dépit de son appel précédent, par révélation, à faire une mission de prosélytisme (voir D&A 52). Dans une révélation canonisée sous le titre Doctrine et Alliances 56, il fut autorisé à mettre de côté son appel en mission et à faire le voyage jusqu’au Missouri en tant que chef de la branche de Colesville.

D&A 56 sur JosephSmithPapers.org
D & A 56 sur JosephSmithPapers.org

L’installation au Missouri

Quittant Thompson au début de juin 1831, soixante membres de la branche atteignirent le canton de Kaw, dans le comté de Jackson (Missouri), le 26 juillet, après un voyage d’environ mille six cents kilomètres. Bien que Joseph Smith fût arrivé peu avant les saints de Colesville, ils eurent l’honneur d’être la première branche de l’Église à s’installer dans le pays qui avait été consacré comme Sion par Sidney Rigdon le 2 août 1831. Malheureusement, la femme de Joseph Knight, père, Polly, mourut quelques jours après leur arrivée. Joseph Smith écrivit plus tard : « [J’]assistai aux funérailles de sœur Polly [Peck] Knight. […] C’était le premier décès dans l’Église dans ce pays, et je peux dire qu’un membre digne dort en Jésus jusqu’à la résurrection. »9

D&A 59 sur JosephSmithPapers.org
D & A 59 sur JosephSmithPapers.org

Le même jour, Joseph reçut la révélation maintenant connue comme Doctrine et Alliances 59, décrivant comment l’Église devait observer le jour du Seigneur. Dans cette révélation, le Seigneur donna des paroles de réconfort pour la famille et les amis de Polly Knight : « Bénis […] sont ceux qui sont venus dans ce pays, ayant l’œil fixé uniquement sur ma gloire, conformément à mes commandements. Car ceux qui vivent hériteront la terre, et ceux qui meurent se reposeront de tous leurs labeurs, et leurs œuvres les suivront. Et ils recevront une couronne dans les demeures de mon Père que j’ai préparées pour eux»10 (voir D&A 59:1-2).

Joseph Smith rendit de nouveau visite à ses amis dans la branche de Colesville, au Missouri, en avril 1832. À cette occasion, Joseph scella les membres de la branche pour la vie éternelle.11 Lors de l’assaut du comté de Jackson par des émeutiers en 1833, la branche de Colesville s’enfuit avec beaucoup d’autres saints dans le comté de Clay voisin. Ils s’installèrent là ensemble pour quelque temps et construisirent même une église. Cependant, une fois que l’Église partit pour le comté de Caldwell en 1836, les membres de la branche furent dispersés et leur parcours commun en tant qu’une des premières unités organisées de l’Église prit fin.

Les Knight et d’autres membres de l’ancienne branche s’enfuirent en Illinois avec de nombreux saints, suite à la guerre mormone du Missouri en 1838. Les Knight s’installèrent dans la région de Nauvoo et restèrent des membres fidèles de l’Église, et des amis de Joseph Smith. Après le martyre de Joseph en 1844, la famille Knight suivit la direction du Collège des Douze. Joseph Knight, père, et son fils Newel moururent en 1847 au cours de l’exode de Nauvoo vers la vallée du lac Salé.

 

Pour en savoir plus sur les sections mentionnées dans cet article, voir le volume à paraître, sous la direction de Michael Hubbard MacKay, Gerrit Dirkmaat J., Grant Underwood, Robert J. Woodford et William G. Hartley : Documents: July 1828-June 1831. Premier volume de la série Documents de The Joseph Smith Papers, publiée sous la direction de Dean C. Jessee, Ronald K. Esplin et Richard Lyman Bushman. Salt Lake City : Church Historian’s Press, 2013.

Notes de bas de page

[1] Révélation, juillet 1830–B, Joseph Smith Papers.

[2] Newel Knight, Autobiographie et journal, Archives de l’Église, p. 288.

[3] Révélation, 9 février 1831, JSP.

[4] Révélation, 10 mars 1831, JSP.

[5] Révélation, 20 mai 1831, JSP.

[6] Révélation, 20 mai 1831, JSP.

[7] Révélation, 10 juin 1831, JSP.

[8] Newel Knight, Autobiographie et journal, Archives de l’Église, p. 290.

[9] Joseph Smith, histoire, 1838-1856, volume A-1, p. 139, JSP.

[10] Révélation, 7 août 1831, JSP.

[11] Dean Jessee, « Joseph Knight’s Recollection of Early Mormon History », BYU Studies 17, n° 1, 1976, p. 7.